Une journée solidaire remplie d?émotions



Le Trophée Roses des Sables est une compétition sportive relevée, mais pas que ! Véritable temps fort du rallye, la journée de solidarité a eu lieu hier, samedi, après l'étape warm up du matin. Organisée par l'association « Enfants du désert » depuis 11 ans, cette journée tant attendue par les Roses est l'occasion de rencontrer les familles, de passer un moment rare et privilégié dans le village d'Haroun.

Haroun est un village marocain paisible avec ses maisons en torchis, ses enfants qui courent dans les rues, quelques moutons et qui jouit, depuis l'arrivée de l'association « Enfants du désert », d'une école et d'un jardin d'enfants. Créée sous l'impulsion de Laetitia Chevalier, l'association aide à la scolarisation des enfants marocains à travers diverses actions : collectes de dons, construction d'infrastructures pour les enfants, parrainages etc. Cette année, une maison a aussi été entièrement construite pour permettre à Mama d'élever ses enfants avec plus de confort.

Ainsi, chaque équipage des Roses devait amener 50kg de produits d'hygiène et de puériculture pour l'association. Une action qui tient à c?ur aux participantes pour qui cette journée est dans l'ADN du rallye et donne du sens à leur engagement. Chaque véhicule a remis ses dons en arrivant : biberons, kit d'hygiène, brosses à dent et dentifrice, vêtements, jouets, ... Après cette étape importante, les Roses ont pu partager dans les maisons des femmes du village des moments uniques : danses traditionnelles, henné, rires, dégustation d'un couscous maison, pâtisseries et l'incontournable thé à la menthe.

Une émotion partagée pour cette journée solidaire

Certaines participantes ont décidé de parrainer des enfants via l'association pour s'impliquer davantage dans leur scolarisation et l'amélioration de leur qualité de vie. C'est en tout 14 enfants parrainés par des Roses, et qui sont arrivées avec les bras chargés de cadeaux en tout genre. Un moment d'émotion particulier pour celles qui retrouvent leurs filleul(e)s ou qui les rencontrent pour la première fois. La maison de Khadidja, qui accueille les Roses et leurs filleul(e)s, résonnait de rires et de chansons. Malgré la barrière de la langue, les sourires et les quelques larmes de bonheur témoignent de la joie des uns et des autres de se revoir et d'échanger avec complicité sur le parcours des enfants.

Egalement, une école ainsi qu'une bibliothèque ont été financées cette année par des Roses : 11 000? pour l'école et 3 000? pour la bibliothèque. L'inauguration officielle de la bibliothèque et le premier coup de pioche pour l'école avec Laetitia et les participantes au projet a été un moment de fierté et d'accomplissement pour toutes. Les enfants étaient ravis de découvrir leur nouvelle école et ont ensuite joué avec les participantes.

« C'est très rare que les familles ouvrent leurs portes de leur maison. Accueillir les Roses est une façon pour elles de les remercier pour leur engagement, » commente Laetitia Chevallier.

"Les enfants étaient ravis et ça c'était vraiment important pour nous. Et on était contentes de voir qu'ils nous attendaient, on a passé un bon moment", racontent Magali et Clara, équipage 65.

Coup de projecteurs sur l'association Enfants du Désert

Présidée par Laetitia Chevallier, l'association Enfants du désert créée en 2005 a pour mission de rendre l'éducation accessible à tous les enfants du Sud-Est du Maroc (Province d'Errachidia).

Afin d'améliorer le quotidien des enfants, l'association inscrit ses actions dans plusieurs domaines : l'éducation, la santé, le parrainage et l'habitat. L'implication du tissu économique et associatif local est un impératif dans tous les projets d'Enfants du désert ! Leur souhait est de soutenir l'économie locale en plus d'apporter une aide concrète à la population. L'association apporte son aide sur place depuis 11 ans les résultats sont probants, à titre d'exemple, voici quelques réalisations :

Après plusieurs étreintes, à la fois reposées et émues, les Roses ont finalement dit au revoir au village d'Haroun et à toutes les familles, pour retourner au bivouac et entamer l'étape de nuit, grande nouveauté du rallye.