Quand surgit l?arrivée



Après 7 étapes toutes plus ardues les unes que les autres, les Roses ont attaqué aujourd'hui la dernière spéciale de cette 16ème édition du Trophée Roses des Sables. Près de 227km attendaient les compétitrices dont 167km de spéciale et parmi eux, beaucoup d'obstacles et de pièges.

Si certaines avaient le sourire au départ, d'autres avaient les yeux embués d'une émotion particulière. La dernière course est intense en concentration mais également en émotion : l'ultime tête à tête avec les grands plateaux marocains, l'au-revoir aux dunes de Merzouga, la sensation d'une fin arrivée beaucoup trop tôt. Comme chaque étape importante dans une vie, ce rallye-raid laissera une marque indélébile dans leur esprit : avoir réussi à se dépasser et avoir relevé ce défi.
 

Une arrivée en grande pompe

L'étape du jour reliait Merzouga à Tazarine où les Roses passeront une dernière nuit en semi-autonomie. Pour cette occasion, percussions, danseurs et applaudissement accueillent tous les équipages soulagés d'avoir bouclé cette étape qui s'est déroulée sous un soleil de plomb.

Après avoir pointé, chaque Rose a garé son véhicule et laissé exploser sa joie d'avoir réussi ce challenge donné à elle-même. Les concurrentes et coéquipières se prennent dans les bras, s'embrassent, se congratulent « On l'a fait ! »

«  Une étape avec beaucoup de cailloux, et de beaux bacs à sable. Il faut toujours être vigilante et faire attention aux cailloux pointus pour ne pas crever, » commentent Delphine et Muriel, équipage 511.

Les quadeuses et motardes ont toutes vécues comme un déchirement la séparation avec leurs coéquipières motorisées quand il a fallu rendre le véhicule, qui un peu plus tard repartira vers la France. 

« J'ai beaucoup pleuré quand ils m'ont repris la moto, c'est mon bébé, je l'appelle ma complice de défi fou, avec tout ce qu'on a vécu ensemble : la piste, le sable, les cailloux... Je suis venue pour les enfants, et je repars avec une confiance en moi nouvelle, » raconte les larmes aux yeux Lydia.

 

Cette nuit s'annonce chargée en histoires et longue en discussions tant les Roses ont à échanger. Après un cocktail « spécial Roses » et un feu d'artifice, c'est avec un pincement au c?ur que chacune rejoint sa tente afin de profiter de quelques heures de repos avant le départ pour Marrakech.