#coulisses : la vie sur le bivouac



Le Trophée Roses des Sables, c'est une aventure sportive et solidaire, rythmée par toutes les étapes que franchissent les Roses chaque jour, avec plus ou moins de difficultés. Mais pas seulement. Derrière ces 11 jours intenses, toute une organisation s'active pour veiller au bon déroulement du rallye-raid. Service d'organisation, médecins, ostéopathes, mécaniciens, service de sécurité, PC course, photographes? Autant de rôles indispensables et sans qui le rallye ne pourrait pas exister.

Jeudi marquait l'étape finale pour les équipages, qui devaient rallier Merzouga à Tazarine pour rejoindre le dernier bivouac de l'aventure. A l'ultime passage de l'arche d'arrivée, ils étaient là, le « staff » pour accueillir les Roses. Postés tout au long des étapes, les « commissaires » passent parfois de nombreuses heures à attendre les Roses, qui doivent pointer à chaque passage de check-point : « ce que j'aime c'est le côté humain, on ne se contente pas de faire le pointage, on les remotive pour le reste de la course et on leur donne un maximum de conseils » explique Paul, qui en est à son 2ème rallye auprès de l'organisation.

Après avoir regagné le bivouac, les concurrentes se reposent, reviennent sur leur journée et dînent ensemble au clair de lune. Elles sont plusieurs à vouloir passer entre les mains expertes des ostéopathes. C'est bénévolement qu'ils viennent sur le Trophée pour remettre les filles en forme après une dure journée. « Quand on les croise quelques heures après une consultation et qu'elles nous disent avec un grand sourire qu'elles se sentent beaucoup mieux, on a tout gagné » confie Kévin, ostéopathe qui intervient sur le rallye depuis quatre ans. 

La Croix Rouge est également présente, pour soigner les petits ou gros bobos et veiller à ce que les participantes restent en forme tout au long des 11 jours. Située non loin de là, la tente info accueille aussi de nombreuses Roses. A cet endroit, on à la réponse à toutes les questions.

Pendant ce temps là, certaines Roses sont au stand des mécaniciens. Elles leur confie leur véhicule les yeux fermés. Chaque soir, ils passent des heures à réparer les 4x4, SSV, quads ou motos, pour qu'ils soient opérationnels dès le lendemain. Ils sont pour certains là depuis le premier Roses des Sables, et reviennent chaque année avec toujours autant d'envie.

« C'est comme une grande famille, il y a une ambiance incomparable » racontent Floran et Vincent qui font partie de l'équipe des « mécapistes » depuis 6 ans, et qui ont pour rôle de venir en aide aux Roses en cas de problème sur leur parcours.

Pendant ce temps là, d'autres sont encore sur les pistes. Heureusement, le PC Course est là pour les géolocaliser. Dans leur tente, temple du high-tech, ces aiguilleurs des pistes veillent sur les équipages grâce à leurs logiciels spécialisés, pour réagir immédiatement en cas d'urgence. Un hélicoptère se tient prêt à décoller à tout moment pour une intervention d'urgence.

Dans une tente un peu plus loin, les photographes et les caméramans récupèrent leurs images de la journée. Elles serviront à alimenter les publications sur le Trophée. A côté d'eux, les monteurs préparent le JT du jour. Il sera diffusé aux Roses avant le briefing quotidien de Jean-Jacques Rey (directeur de course).

Le Trophée Roses des Sables prendra bientôt fin, après la soirée de remise des prix qui aura lieu ce samedi soir à Marrakech. Toutes les équipes de l'organisation seront présentes, pour vivre les derniers instants de cette aventure aux côtés des Roses, plus émues que jamais.

Dans l'ombre, ils sont nombreux à ?uvrer au quotidien pour permettre que ce rallye d'être chaque année le plus magique possible. Toutes les équipes vivent à 100% cette expérience unique, sous le regard bienveillant de Géraldine Rey, créatrice du rallye, qui a rendu ce rêve possible 16 ans plus tôt.